Pourquoi ne faut-il plus rien partager de privé sur Facebook ?

Connaissez-vous vraiment Facebook ? – Comme de nombreux utilisateurs du réseau social, vous avez peut-être l’habitude de partager des photos de votre famille, de vos enfants ou de vos amis sur Facebook. Le site américain a simplifié au maximum le partage de photo, de sorte à inciter un maximum d’utilisateurs à créer des albums sur sa plateforme. Malheureusement, si le service est gratuit et illimité, ce type de service engendre forcément de nombreuses contreparties pour les utilisateurs. Malgré les mises en garde (Police, gendarmerie, CNIL et même la commission européenne) régulièrement relayées par les médias du monde entier, bon nombre d’internautes continuent de partager leurs photos personnelles sur le site du géant américain. Si c’est aussi votre cas, voici 10 bonnes raisons de ne plus utiliser Facebook pour un usage privé.

 

Partagez vos albums photo et vidéos avec vos proches : créez votre espace 100% privé gratuitement

 

Facebook et la vie privée

La protection de la vie privée fait partie des nombreux inconvénients lorsqu’on utilise le réseau social avec sa famille et ses amis. Il faut bien prendre en compte le fait que la vie privée n’existe pas lorsqu’on utilise Facebook pour communiquer avec ses proches et partager des photos avec eux. La multinationale est d’ailleurs régulièrement sommée de revoir ses pratiques jugées non conformes avec la loi. La politique de confidentialité du géant américain est fréquemment pointée du doigt par de nombreuses institutions gouvernementales, de nombreuses clauses, jugées abusives, sont en cause, ainsi que de nombreux manquements à la loi qui y sont observés. Boutons “J’aime”, cookies publicitaires déposés à l’insu des internautes (même ceux qui ne sont pas inscrits), la CNIL indiquait dernièrement que Facebook pouvait même suivre la navigation des internautes sans qu’ils le sachent, les espionnant à leur insu, et récolter de nombreuses informations privées. Chez Facebook, les cookies ne sont pas vraiment au chocolat.

 

 

Un risque de piratage élevé

Les témoignages d’utilisateurs victimes de pirates sont là pour rappeller ô combien il est risqué de partager des informations personnelles, ou de se servir du réseau social pour partager ses photos personnelles. Non, se faire pirater son profil Facebook n’arrive pas qu’aux autres. Chaque jour c’est un nombre grandissant d’utilisateurs piratés qui viennent demander de l’aide sur les forums spécialisés et chercher des réponses pour comprendre ce qu’il s’est passé, et comment ils ont bien pu se faire pirater. Même en utilisant le réseau social de façon privée, c’est à dire en ayant pris le soin de n’ajouter qu des personnes que l’on connait, il est tout à fait possible de se faire escroquer. Quand cela arrive, le compte est bloqué, les escrocs ont changé l’adresse email ainsi que le mot de passe et ont déjà récupéré toutes les données du compte. Les photos que l’utilisateur avait publié peuvent également être utilisées pour créer de faux profils (qui serviront à arnaquer d’autres utilisateurs) afin de mettre en place un vrai réseau de “comptes fantômes”. Pour éviter ce type de désagrément, mieux vaut utiliser un pseudonyme plutôt que son prénom et son nom de famille réels. Il faut également fortement éviter de partager des informations concernant sa personne ou ses proches. Enfin, si vous souhaiter partager des photos ou des vidéos de vos proches sans prendre de risque de piratage, préférez un service adapté qui vous proposera une réelle protection de votre vie privée et vous garantira de garder le contrôle de votre droit à l’image.

Sur Facebook, les piratages sont fréquents

 

La publicité et les données personnelles

Facebook vous demande régulièrement des informations en vous incitant à renseigner toujours un peu plus votre profil. Evidemment, toutes les informations que vous renseignez permettent de qualifier votre compte afin d’afficher des publicités plus ciblées. En plus de cela, le réseau social enregistre tous les clics que vous faites régulièrement sur des publicités ou sur les fils d’infos de vos amis. Parfois vous demandant si cette publicité est opportune ou si cette information vous a intéressé, ce sont des tonnes d’informations qui serviront également à affiner votre profil et à savoir ce que vous aimez ou ce que vous n’aimez pas. Trop renseigner son profil avec des vraies informations pourrait vous porter préjudice tôt ou tard si un piratage devait arriver. Toutes ses informations pourraient malheureusement être utilisées contre vous.

 

La reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale est un système permettant de reconnaitre les individus sur des photos ou des vidéos. Pour le moment, cette fonctionnalité a été interdite par la commission Européenne et par conséquent, elle ne peut être, pour le moment, utilisée sur les profils des utilsateurs Européens. Si cette technologie peut être utile dans certains cas, comme des caméras de surveillance dans les lieux publics par exemple, elle s’intègre clairement dans l’esprit des réseaux sociaux, avides de recolter un maximum d’informations et surtout, d’établir un gigantesque listing des personnes. La reconnaissance faciale made in Facebook, appelée “Deep face” est déjà fonctionnelle sur les comptes d’utilisateurs non européens (Lire l’article) et par le biais de l’application Facebook “Moments” qui permet d’identifier les personnes sur les photos. L’application qui devait être lancée sur le marché Européen il y a quelques mois, n’a finalement pas encore pu voir le jour en Europe à cause de cette technologie.

Pour le moment, cette fonctionnalité a été interdite par la commission Européenne et par conséquent, ne peut être utilisée sur les profils des utilsateurs Européens.

 

La suppression des données impossible ?

Ce sont moult articles et conseils en tout genre que l’on peut trouver dans les moteurs de rcherche lorsqu’on souhaite supprimer son compte Facebook ainsi que les photos et les données préalablement publiées. Effacer ses données sur le réseau social ne semble pas si évident que cela. C’est le combat de Max Schrems depuis plusieurs années. Cet étudiant autrichien a lancé et dirige toujours l’initiative “Europe vs Facebook” (Voir le site), une association visant à obliger le géant américain à se mettre en conformité avec les lois européennes en ce qui concerne la protection des données personnelles. Cet étudiant a déjà déposé des dizaines de plaintes contre le réseau social concernant de nombreux problèmes liés à la protection de la vie privée. Pour en savoir plus, lisez la vidéo ci-dessous.

 

Une perte de temps pour de nombreux utilisateurs

Outre les différents critiques dont Facebook fait l’objet, il faut aussi avouer que l’utilisation du réseau social est un service qui engendre une énorme perte de temps. Pour la plupart des utilisateurs qui avaient envie d’un point de contact avec leurs amis proches ou éloignés, et leurs proches, nombreux sont ceux qui s’aperçoivent qu’ils y passent beaucoup trop de temps et que finalement, au lieu de seulement se concentrer sur ce qu’ils étaient venu chercher, passent énormement de temps à voir des contenus sans intérêt, publiés par des personnes qu’ils ne connaissent pas. Une réelle perte de temps allié à une addiction bien réelle et inconsciente, font de Facebook un service pernicieux pour beaucoup d’internautes.

Les faits divers sont souvent au rendez-vous sur Facebook....

 

Un site complexe à utiliser

La difficulté de “régler” son profil ainsi que ses paramètres de confidentialité est fréquemment souligné par de nombreux utilisateurs. A cause de cette difficulté à comprendre le fonctionnement et à bien protéger leur profil, ces utilisateurs ne se rendent pas compte que leur profil est public et que leurs données personnelles sont ouvertes, accessibles à n’importe qui. Lorsque ces paramètres sont mal gérés, les profils sont publics sont alors indexés par les moteurs de recherche comme Google. C’est le cas pour un grand nombre de familles, dont les photos sont visibles publiquement, sans même être ami avec elles. C’est également le cas pour les seniors qui après avoir ouvert leur compte, ne comprennent pas toujours comme utiliser et ne font pas la différenc entre les publications sur le mur, le profil et l’utilisation de la messagerie privée. On voit souvent des grands-parents écrire sur le profil de leurs proches alors qu’ils pensaient lur envoyer un message privé. Les paramètres de confidentialité sont complexes à régler. Même en suivant un tutoriel vidéo sur Youtube ou en lisant des conseils sur des sites spécialisés. A croire que seuls les ingénieurs du réseau social comprennent le système qu’ils ont conçu.

Ce que les professionnels du web appellent des failles peuvent engendrer de serieux problèmes pour votre vie privée et vos données.

 

Des règles qui peuvent changer à tout moment

C’est déjà arrivé plusieurs fois par le passé. Il faut savoir que les conditions générales d’utilisations, les fameuses CGU que l’on signe et que l’on accepte automatiquement lorsque l’on créé son compte, peuvent changer à tout moment, sans que vous vous rendiez compte. Une simple ligne dans les conditions, un paragraphe sur la confidentialité ou encore, sur l’utilisation de telle ou tell fonctionnalité, peuvent être modifiés sans que l’on ait son mot à dire. Des bugs peuvent également apparaitre. Ce que les professionnels du web appellent “des failles” peuvent engendrer de serieux problèmes pour la vie privée et les données que l’on aurait aimé garder privées. Bien sûr, Facebook niera en bloc que c’est de sa faute. En 2012, des messages privés avaient alors été rendus publics sur les murs des utilisateurs (Lire l’article)… A l’époque, un changement majeur des paramètres de vie privée avait alors eu lieu. “Par défaut, si les utilisateurs n’étaient pas vigilants ou s’ils suivaient les recommandations de Facebook, des contenus auparavant privés ou accessibles uniquement aux amis étaient rendus accessibles à tout le monde. Par ailleurs, les messages concernés pouvant être anciens, il devenait parfois difficile pour les utilisateurs de constater ce changement d’audience des messages” indiquait la CNIL. C’est à leur insu que des messages, datant parfois de plusieurs mois ou plusieurs années, étaient alors accessibles publiquement sans que les utilisateurs s’en rendent compte. Ce changement de statut ayant engendré un grand nombre de divorces et de problèmes de vie privée, on comprend pourquoi ce bug (qui n’en était pas un selon la multinationale) a tant fait parlé dans les médias du monde entier.

 

De l’obligation d’avoir un compte

Pour les utilisateurs qui souhaitaient utiliser le réseau social dans le cadre privé et partager seulement des photos avec leurs proches, le système est loin d’être idéal. La stratégie commerciale de Facebook, obligeant les internautes à créer leur compte pour pouvoir accéder aux contenus privés d’un autre utilisateur, fait partie des nombreux inconvénients lorsqu’il s’agit de partager des photos de famille, comme par exemple lors d’un mariage, d’une naissance ou de photos de Noël. Si vous n’avez pas de compte ou que, comme beaucoup d’internautes, vous êtes réfractaire aux pratiques du géant américain, tant pis pour vous.

 

Pas adapté pour une utilisation familiale

Malgré de nombreuses raisons et des risques très élevés pour la vie privée, un grand nombre de familles continuent de partager, de façon publique ou privée, sur le réseau social. Bien que la plupart des institutions gouvernementales de pays du monde entier déconseillent aux parents d’exposer leurs enfants sur le site américain, Facebook reste en tête des réseaux sociaux préférés des internautes. Cependant, une tendance comme à se dessiner au fur et à mesure que les médias relaient les dangers que l’on peut rencontrer lorsqu’on utilise le réseau social en famille. Comme l’indique Le Figaro (Lire l’article ici), les internautes partagent moins leur vie privée sur Facebook et commencent à se tourner vers des plateformes plus sécurisées et surtout, plus adaptées au partage familial.

inscription-ici

Créez votre espace photos privé et partagez avec vos proches en toute sécurité


Recherches des internautes quand ils trouvent notre article “Facebook et la vie privée”

  • créer un album privé sur Facebook
  • partager des photos sur les réseaux sociaux
  • facebook et les dangers pour la famille
  • comment partager des photos de famille
  • créer un réseau social privé pour sa famille éloignée
  • sit de partage photo avec mot de passe
  • l’anti facebook
  • créer un blog privé avec mot de passe
  • espace de partage photo payant avec respect de la vie privée
  • site sans publicité pour photos de mariage

 

► Les vidéos expliquant comment protéger sa vie privée sur Facebook ne servent à rien…

Dernière mise à jour le Dimanche 22 Septembre 2019

Laisser un commentaire